Accéder directement au contenu

Focus

Houston dans le rap français

Bleu Blanc Violet

Crem., le 1er novembre 2018

Quand on mélange du bleu, du blanc et du rouge on obtient du violet pâle. Couleur plus que mythique à Houston, Texas... On a donc demandé à des rappeurs et à des producteurs français de nous parler de cette ville, et de tous ces disques qui en sont sortis.


A13

Ralentisseur hexagonal

L’album qui a fait que je me suis mis à fond dans le rap c’est Who is Mike Jones de Mike Jones, ça devait être en 2005/2006. J’avais le double album avec la version screwed & chopped. J’étais à la fac à Montpellier, on écoutait ça en allant à la plage et on swangait sur la route qui la longeait. Mimétisme à fond.

Après tout à suivi ; Slim Thug, Paul Wall, UGK, Swisha House, Rap-A-Lot… Je regardais tout ce qui passait en documentaires et interviews sur le net. Je me souviens d’une interview de Slim Thug qui disait qu’il venait du nord de Houston et que les mecs du sud ne comprenaient pas pourquoi il avait des tresses… La ville est tellement grande que du nord au sud même les coupes de cheveux sont sources de conflits. Il expliquait aussi pourquoi la codéine était répandue dans le sud. En gros au sud il fait chaud, du coup ils prenaient cette drogue qui les ralentissait et qui les posait, en opposition avec les mecs du nord où il faisait froid et du coup prenaient des drogues excitantes genre extasy.

Dans tout ce que je lis et j’écoute un nom ressort : DJ Screw. Le Monsieur qui arrive à retranscrire l’effet de cette drogue en ralentissant les morceaux. Il vend des cassettes depuis chez lui, ses remixs plaisent tellement qu’il y a des embouteillages autour de son bloc à cause des mecs qui viennent en voiture pour acheter ses tapes ! Les fédéraux pensent qu’il vend de la drogue et font une descente chez lui tellement le truc déplace de monde ! Quand je découvre ça, DJ Screw est déjà mort depuis 5 - 6 ans mais il est toujours présent dans tous les sons. Name droppé par tous les locaux et plus largement par tous les rappeurs du sud.

Dans son sillage DJ Michael 5000 Watts et OG Ron C perpétuent la tradition et tous les albums sont remixés avec des pochettes violettes ! Ca avait l’air d’être une grande famille Houston, tout le monde featait avec tout le monde. Pimp C avait un peu ap