Accéder directement au contenu

Albums/Mixtapes

Koursky Lion Volume 1 : 68.8 RADIO MEGAMIXXX

(Unreleased Tracks, Beats and Remixxxes)

Date de sortie : 12 juillet

Crem., le 6 septembre

Une journée d’été caniculaire passée derrière le volant. Le grésillement de la radio comme B.O. Entre points route, infos et bulletins météo, que de la track inédite. Du remix comme de l’instrumental.

Encore une journée moite et interminable. A peine 08:30 et déjà les gouttes de sueur perlent le long de la nuque. L’atmosphère aussi est déjà étouffante. Toutes vitres baissées, avec ou sans la clim. C’est pareil. Tout colle. Coté passager on a laissé s’entasser les gobelets XL vides et les emballages de sorbets en bâtonnet goût orange ou cola. Horizon gondolé. Ceinture périphérique saturée. Enfer et damnation. Telle est la vision qui nous accable chaque fois qu’on lève les yeux sur la route.

Ce sera comme ça jusqu’au soir, il faudra subir jusqu’au bout. Mais en attendant il faut surtout trouver une place à l’ombre, en espérant qu’on en aura pas pour longtemps. Qu’on sera de retour avant que le soleil ne tourne. Les sièges en cuir ça ne pardonne pas. Alors ceux en skaï... Le simili c’est vraiment de la merde. On fait comme on peut... Tout pour ne pas en arriver à acheter un pare-soleil en carton dépliant. Ceux avec le genre d’aluminium au verso, qui disent bien fort qu’on a abdiqué. Qu’on a cédé à la praticité. Et que ça n’étonnera personne si un jour on vient à porter des Mephisto. Plutôt carboniser !

Et même si on en demandait pas tant l’après-midi se charge de nous achever. Chaque mouvement est une épreuve. Dans l’habitacle le temps s’est arrêté, depuis des heures le soleil semble constamment être au plus haut. Seules quelques cowbells parviennent à nous sortir de l’apathie. Car il faudra bien que ce calvaire cesse, qu’une pluie salvatrice vienne enfin s’abatte sur cette ville poisseuse. Un déluge. Emportant goudron, béton et brisant cette torpeur. C’est courbatu et dans un dernier effort qu’on arrive à s’extirper de notre siège, la chemise telle une seconde peau. Encore étourdi pour réaliser que demain ne sera que la copie conforme d’aujourd’hui.

Regarde les nuages roses de pollution quand enfin le soir tombe. C’est beau une mégalopole la nuit en été. Et puis c’est pas du tout écrasant. Cette impression d’être sous un dôme, cet air vicié à peine respirable. Et ces soirées tout aussi irrespirables. Où l’on ne trouve le sommeil que très tard dans la nuit, exténué, allongé et transpirant sur son matelas.

Volume 1 : 68.8 RADIO MEGAMIXXX (Unreleased Tracks, Beats and Remixxxes) en K7 ou en streaming sur Bandcamp


VENEZ DISCUTER AVEC NOUS SUR
DISCORD ET TWITTER :-)