Accéder directement au contenu

Focus

Rico Snchez & $kyhook Enter the Química Code

No Spain No Gain

Jocelyn Anglemort, le 3 mai 2017

Expédition de l’autre côté des Pyrénées à la découverte de l’équipe Quimica Code autour d’une sélection mixée et d’un entretien avec deux de ses membres : le rappeur Rico Snchez et le producteur $kyhook.

Lorsque l’on navigue tant bien que mal dans les torrents de Soundcloud à la recherche de quelques grosses prises ou espèces rares camouflées dans ces eaux marécageuses, certains signes ne trompent pas : un artwork à vous donner un haut-le-cœur, des noms de morceaux qui agressent la rétine, quelques featurings de renom au milieu d’un banc d’inconnus, voici les indices qui mènent généralement dans la bonne direction.

Appâtés par l’apparition d’une vieille connaissance dans sa tracklist – Bones en l’occurrence – le projet $kyrich fini ainsi par échouer dans notre épuisette, un peu par hasard, les eaux ibériques n’étant pas forcément celles que nous sondons le plus. Plutôt avare lorsqu’il s’agit de distribuer ses couplets, chaque apparition du @Kid produit chez certains des vibrations perceptibles à des kilomètres. Heureusement, la prestation amortit sans problème le déplacement.

Sans surprise, cela est une nouvelle fois le cas avec Night Rider puisque à l’instar de sa collaboration avec un autre européen – Cold As Hell avec LK de l’Hotel Moscou – tout était réuni pour mettre le rappeur californien dans le biotope le plus favorable : production à l’ardillon aiguisée, couplet ultra solide de l’hôte du jour, le tout accompagné d’une bonne dose de psychédélisme.

Entièrement produit par $kyhook, l’album Skyrich constitue une excellente porte d’entrée dans l’univers du Química Code, cette bande de potes de Saragosse complètement dans l’air du temps avec leur rap sous influence phonk et cloud. Réunis autour des producteurs $kyhook et G. Lesson, les rappeurs Rico Snchez, Pedro Ladroga, A.Tourist, Grec V et MKL distillent un rap estival et aride, à consommer à la tombée de la nuit, du goudron fondu sous les godasses .

Dans ce climat propice aux feux de forêt, l’ambiance des morceaux s’oriente davantage vers la léthargie plutôt que la surexcitation, portée par les épaisses basses des producteurs et les flows sous THC des différents MC. Pour vous faire une idée, nous vous proposons de découvrir l’univers du gang à travers une sélection de morceaux et un entretien avec deux de ses têtes pensantes. De quoi tarir l’Èbre tout entier, en attendant que le Química Code nous inonde de projets à la hauteur des dernières sorties du crew.


Entretien

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs français ?

Rico Snchez : Je suis né en 1990 à Madrid mais j’ai grandi à Saragosse, au Nord de l’Espagne, et y vis toujours actuellement. J’ai commencé à faire de la musique lorsque j’avais 16 ans.

$kyhook : De mon côté, je viens de Saragosse et je suis producteur pour différents rappeurs espagnols (Rico, A. Tourist, Pedro Ladroga). En ce moment je suis aussi en train de développer ma musique avec un nouveau groupe de producteurs : Withered.

Rico, peux-tu nous en dire davantage sur votre collectif Quimica Code ?

Rico Snchez : Au départ, c’est juste un groupe d’amis originaire du même quartier qui décide de faire de la musique ensemble. Le collectif est né comme ça, de manière assez naturelle. Ensuite, il y a 2 ans, nous avons opté pour le nom "Quimica Code" en référence à notre quartier, La Quimica, qui possédait une grosse industrie chimique à une époque.

De manière générale, existe-t-il une scène rap prolifique en Espagne ? Vous sentez-vous proches des autres artistes nationaux ?

Rico Snchez : La scène rap en Espagne a toujours été très active, mais rien de comparable avec la France ! Notre problème ici, c’est que l’industrie musicale ne donne pas sa chance aux nouveaux artistes émergents, le business est contrôlé par 4 ou 5 groupes et tu peux difficilement entendre du rap à la radio. C’est encore considéré comme un genre très marginal. Heureusement, avec les plateformes comme YouTube et Soundcloud les nouveaux artistes ont les moyens de grandir et de trouver leur audience indépendamment, ça permet à notre scène d’évoluer et de se développer.
Personnellement, je pense que ma musique est bien plus sombre que celle des artistes populaires en Espagne, nous sommes vraiment très éloignés en termes de son !

$kyhook : C’est vrai, nous ne correspondons pas du tout au son populaire actuellement, mais je pense que les fans de rap sont suffisamment ouverts d’esprit pour nous permettre de toucher un public assez large.

En résumant grossièrement, on peut dire que les rappeurs et producteurs français sont actuellement en pleine période trap alors que, de votre côté, on vous sent beaucoup plus proches des scènes phonk et cloud rap. Vous vous retrouvez dans cette description ?

Rico Snchez : La scène rap française est tellement étendue qu’il me parait assez compliqué de la définir autour d’une seule tendance. Quand j’ai commencé à écouter du rap, j’aimais les groupes au son plus "classique" comme NTM, Mafia K’1 Fry ou IAM, alors qu’aujourd’hui on entend ici, en Espagne, des artistes avec des influences plus variées (Lacrim, SCH, Booba, MHD, PNL). Personnellement, j’ai une préférence pour les rappeurs ou producteurs avec une approche plus cloud rap comme Myth Syzer, NxxxxxS, Ta-Ha, Django ou Ichon.

$kyhook : Je suis d’accord avec ta description, nous avons un tas d’influences diverses mais notre truc c’est de mélanger les atmosphères et les ambiances "post-Memphis" avec les sonorités du moment.

Justement, il y a une magnifique utilisation d’un sample de Late Night Tip (Three Six Mafia) sur le titre Skyrich ! Depuis le succès du Raider Klan, Bones ou Lil Ugly Mane, il y a un vrai regain d’intérêt autour du son de Memphis. Que pensez vous de ce revival ?

Rico Snchez : Merci,Skyrich est l’une des mes chansons préférées du projet ! C’est vrai que j’ai été particulièrement influencé par le travail du Raider Klan et je pense que ce revival est l’évolution naturelle du rap sudiste initié par des groupes comme Three Six Mafia, UGK ou les mecs de Swishahouse Records. j’espère que les choses vont continuer à évoluer dans ce sens et gagner en popularité.

$kyhook : J’ai commencé à m’intéresser à Raider Klan et Asap Mob à une époque où j’écoutais uniquement du rap East Coast plus classique. Ça a complément changé ma façon de penser donc, oui, je suis très heureux de ce revival ! Malheureusement, ce n’est pas un genre très populaire dans notre pays...

On retrouve d’ailleurs un des pionniers de cette scène sur votre album, Bones, qui livre un sacré bon couplet ! Comment la connexion s’est-elle faite ?

Rico Snchez : A l’époque j’ai découvert Bones en creusant dans YouTube, je me rappelle être tombé sur son titre Water, j’ai tout de suite trouvé ça génial ! $kyhook l’a ensuite contacté puis lui a envoyé l’instrumental en lui proposant de collaborer avec nous. Cette chanson, Night Rider, date de 4 ou 5 ans, c’est sans doute la première de la mixtape que l’on a faite !

$kyhook : Ouais, le beat est putain de vieux !

Rico, sur cette chanson tu rappes quelques lignes en anglais, c’est très cool pour les auditeurs non-hispanophone. Quels sont les sujets que tu aimes aborder dans tes textes ?

Rico Snchez : je parle principalement de ce qui m’entoure, mon quartier, ma ville, et j’aime bien incorporer des références tirées de la science-fiction et de mangas. Par exemple, le nom de la chanson Metal Hurlant est inspiré du magazine français du même nom créé par Moebius et par le film Heavy Metal de G. Potterton, .

Il y a d’ailleurs un solo de guitare bien rétro sur cette chanson. De nombreux rappeurs phonk viennent de la scène rock et métal, c’est aussi le cas pour vous ?

Rico Snchez : Je n’ai jamais joué dans un groupe rock, par contre avant de me mettre au rap j’écoutais beaucoup de heavy metal et de rock avec mon père : Asia, Black Sabbath, Nirvana, Iron maiden, etc... L’idée du solo vient de $kyhook, c’est un pote à lui qui le joue sur cette chanson.

$kyhook, il y a beaucoup d’éléments distincts dans tes productions, d’un côté un aspect cloud avec des synthés, de la flûte ou du saxophone, et d’autre part on retrouve un volet bien plus sombre avec les guitares et les basses hyper puissantes. Quel est ton processus de production ?

$kyhook : A un époque j’utilisais beaucoup de samples, en diggant des vinyles surtout. La plupart des beats de Skyrich en contiennent mais aujourd’hui je suis davantage focalisé sur l’écriture musicale. Je continue tout de même à en chercher, mais sur internet pour travailler plus rapidement. La nostalgie, ça requiert beaucoup de temps !

Tu as été plutôt productif dernièrement avec les sorties de 2 projets collaboratifs, $KYTOURIST avec A. Tourist et SKYDRVG avec Pedro Ladroga. Que peux-tu nous dire à propos d’eux ?

$kyhook : A.Tourist est 50% mexicain / 50% néerlandais mais comme on est voisins, on se retrouve souvent pour faire de la musique ensemble. Avec Pedro, on a déjà 2 albums à notre actif. On crée vraiment un son original, avec une vraie relation MC / Producteur et le concept d’utiliser 50% de nos noms pour le titre du projet vient de cette relation. J’apprécie d’assurer la production complète d’un EP ou d’un album, ça apporte beaucoup de cohérence.

Quels sont vos projets pour les mois qui arrivent ?

Rico Snchez : Je vais continuer à faire de la musique avec l’équipe Quimica Code et peut-être qu’un projet verra le jour en 2017. En ce moment, je travaille sur des morceaux phonk avec un excellent producteur espagnol, Absolute Terror. Sinon, avec $kyhook, j’espère que nous allons continuer à bosser ensemble sur un Skyrich2 et faire la tournée des festivals.

$kyhook : Beaucoup de musique, beaucoup de concerts ! En ce moment je travaille sur un paquet de collaborations avec des gens rencontrés lors de ma tournée à travers l’Espagne. Je bosse également sur mon premier projet solo et je vous invite aussi à garder aussi un œil sur Withered. On planche sur la création d’un label et toutes les personnes impliquées sont vraiment talentueuses. Un EP collaboratif devrait d’ailleurs sortir très bientôt !

Pour finir, une petite liste de vos albums essentiels ?

Rico Snchez & $kyhook :
Rap espagnol :
• Violadores del Verso – Genios (1999)
• 7 notas 7 colores – 77 (1999)
• Sólo los Solo – Quimera (2001)
• Yako Muñoz – Bump Radio (2007)
• Chirie Vegas – Shadows (2012)

Rap US :
• The Notorious B.I.G. – Ready To Die (1994)
• Outkast – Southernplayalisticadillacmuzik (1994)
• Triple Six Mafia – Underground Vol. 1 (1999)
• Kanye West – Graduation (2007)
• Kendrick Lamar – Good Kid, M.A.A.D City (2012)


Enter the Química Code

Télécharger le mix

Liste des pistes :

  1. A. Tourist & $kyhook - 4a100
  2. Química Code - OVA
  3. Rico Snchez & $kyhook - NeoPhonk pt2 (Feat.Pedro Ladroga)
  4. Pedro Ladroga & $kyhook - A Pelo
  5. Quimica Code - No Hay Mas
  6. A. Tourist & $kyhook - Smoking Room (Feat.Pedro Ladroga)
  7. Quimica Code - 6AM
  8. Pedro Ladroga & $kyhook - NeoPhonk (Feat.Rico Sanchez)
  9. Rico Snchez & $kyhook - Night Rider (Feat. Bones)
  10. Pedro Ladroga & $kyhook - Catarata (Feat. A. Tourist)
  11. Pedro Ladroga & $kyhook - Aquario + (HELP PT.II) (3:33 AM)
  12. Química Code - Habitación 666
  13. Rico Snchez & $kyhook - Ricogenesis
  14. Quimica Code - Space Jam (Feat. A.Tourist)
  15. Quimica Code - Humo x Aire
  16. Pedro Ladroga & $kyhook - Paso De Ti (no recuerdo ná)
  17. Rico Snchez & $kyhook - Dreamcash
  18. A.Tourist - Peso Pesado
  19. Rico Snchez & $kyhook - Metal Hurlant

Texte et mix : Jocelyn Anglemort
Cover : _W___


VENEZ DISCUTER AVEC NOUS SUR
FACEBOOK ET TWITTER :-)