Accéder directement au contenu

Focus

SIC World Order

Une immersion dans les profondeurs de SIC Records

Dirt Noze & Tibo BRTZ, le 19 décembre 2018

De la phonk à la vaporwave et la house music, panoramique sur le label dirigé par KevinTheCreep.

Avant de se plonger dans les eaux troubles du label SIC Records il est conseillé de bien s’équiper en bouteilles d’oxygène à haute capacité, car l’immersion risque d’être longue. En effet si le label tenu à bout de bras par KevinTheCreep sort des projets très régulièrement, pratiquement 80 sur leur page Bandcamp, chaque projet en appelle un autre et la dimension fortement hypnotique de chaque opus peut nous faire oublier de remonter à l’air libre suffisamment régulièrement.

Au tout début 2015, quelques musiciens actifs sur la scène phonk nostalgique et poisseuse, décident, sous la houlette de Stonedogg, de monter leur propre collectif, baptisé S.I.C (Sic Lunatic Family). Mais le collectif ne décolle pas vraiment et Stonedogg fini par lâcher l’affaire. En novembre 2016 KevinTheCreep en reprend les rennes, renomme le collectif SIC Records avec pour ambition de le transformer en un veritable label. Depuis il y travaille à plein temps, organisant tournées de showcases, sorties d’albums numériques et physiques et va jusqu’à composer lui-même la plupart des pochettes et visuels liés au label. Depuis, SIC Records, en se focalisant principalement sur la musique instrumentale et la culture DJ, ne cesse d’explorer de nouveaux territoires.

Dans ses premiers temps les sorties du label perpétuaient principalement la tradition d’un phonk radical très sombre, qui sait rester au plus proche des sonorités du Memphis underground des années 1990. Une musique où la dimension lo-fi et le souffle des cassettes, en référence à la scène underground des années 1990, peu prendre une place prépondérante jusqu’à parfois être traités comme un véritable instrument. Sur certains morceaux les souffles et saturations prennent une telle importance que ces textures « noise » semblent parfois prendre le pas sur la voix, les samples ou les saccades de 808, emmenant cette musique dans des directions expérimentales assez radicales (comme par exemple dans certains projets des DMT Demons).

Not Underground, Not Mainstream

Une des priorités de Kevin est de débarrasser SIC Records des étiquettes, quelles qu’elles soient, qui pourraient freiner la création et oeuvre à se démarquer de la scène dite "underground". Ainsi s’il ne renie pas le phonk traditionnel de ses débuts, jusqu’à sortir des rééditions de classiques comme le 19 Tini 5 de Mr. Tinimaine, le label s’ouvre aussi à de nombreux genres comme le G-Funk, la vaporwave et l’electro, jusqu’à la house et la jungle. Un choix qui peut paraitre hétéroclite au premier abord mais en navigant dans ces eaux issues de différentes familles musicales, on y retrouve rapidement des airs de famille et les mêmes obsessions : une science de la texture, un amour du grain, des sonorités souvent axées sur la nostalgie et possédants de fortes qualités hypnotiques.

On l’a dit les sorties sont nombreuses chez SIC Records et, fort de nouveaux membres qui viennent grossir les rangs d’un roaster de base déjà bien motivé, le rythme ne devrait à priori pas ralentir à l’avenir. Depuis l’été 2018 l’équipe arrive avec un nouveau concept : Les SIC Missions. Soit chaque mois une nouvelle compilation concoctée par les producteurs du label et axée sur un genre ou une thématique différente. Dernièrement SIC House Missions, SIC G-Funk Missions et SIC Jazz Missions ont vu le jour et prochainement, selon Kevin, nous auront droit à un SIC Vaporwave Missions ainsi qu’un SIC Jungle Missions.

Si le label possède à l’origine un encrage géographique avec des musiciens venant principalement du Texas et de la Californie il tend cependant à s’élargir jusqu’à s’affranchir de limitations spatiales, avec notamment l’arrivée dans le roaster d’artistes comme Hikaru Yamada and the Librarians, groupe de musique expérimentale basé à Tokyo et dont le prochain album devrait sortir chez SIC Records en décembre.

Des albums et des collaborations sont également à attendre bientôt de la part des piliers KevinTheCreep, Hpshawty et Roland Jones. Mais aussi des sorties de Charlie Rain, Dom, 3DMG et MackJunt seraient dans les tuyaux.

Dom (alias DJ Domsta), un des fidèles de SIC Records, fait aussi tourner de son côté son propre label For the Slab où il sort sans compter ses cassettes de g-funk psychédélique et enfumée, et qui mérite qu’on y jette une oreille, si possible sur suspensions hydrauliques.


Sélections d’albums

Veuillez trouver ci-dessous une sélection d’albums, sans ordre particulier, une porte d’entrée pour vous aider à vous frayer un chemin dans le monde touffu et varié de SIC Records.

HPShawty x KevinTheCreep - Manhunt
Il est difficile de choisir un seul album de KevinTheCreep tant la discographie du maître des lieux est riche et variée. Avec Manhunt, en collaboration avec HPShawy, un autre producteur phare de l’équipe, nos deux sorciers sortent de leur marmite une série de morceaux uptempo dans une veine sombre et radicale à réveiller les morts.

- Manhunt sur Bandcamp


Route 696 - Spiritual G-Funk Singles
Grosses basses slapées, sirènes de gangsters, claps bien placés et ralentissements intempestifs pour cet album instrumental de G-Funk progressive aux forts relents de marijuana. Une musique planante idéale pour glisser lentement sous les palmiers, au grès des suspensions hydrauliques.

- Spiritual G-Funk Singles sur Bandcamp


DMT Demons - DMT Demons Greatest Trips
D.M.T. est l’acronyme de "diméthyltryptamine", un psychotrope très puissant censé permettre des voyages astraux dans le subconscient. C’est à l’origine une molécule naturelle que certaines tribus d’Amérique centrale et du sud utilisaient comme outil spirituel. Aujourd’hui nos demons du DMT forgent une phonk très sombre et fétichiste qui se réapproprient les sonorités du Memphis des années 1990 avec force souffle et saturations.

- DMT Demons Greatest Trips sur Bandcamp


Mr. Tinimaine - 19 Tini 5 (2017 SIC Redux)
Le 19 Tini 5 de Mr. Tinimaine, sorti à l’origine en 1995, fait parti de ces albums de Memphis sortis sur cassette avec une distribution sous le manteau et qui ont acquis avec le temps un statut d’oeuvre culte. Comme le célèbre Da Devil’s Playground de Koopsta Knicca, il a bénéficié depuis de plusieurs rééditions dont cette version "redux" chez SIC Records. Un incontournable à redécouvrir.

- 19 Tini 5 (2017 SIC Redux) sur Bandcamp


Roland Jones - Street Compilation
Raw Jones, alias DJ Phonk Wizard ou encore Lofi Gawd, réuni dans cette Street Compilation certains de ses meilleurs morceaux, soit un phonk instrumental progressif de premier choix, bardé de samples poussiéreux biens sentis et de rythmiques sèches et cassantes à souhait. Une ride psychédélique et démoniaque à l’arrière de la Cadillac royale du prince Baal.

- Street Compilation sur Bandcamp


Ethernet City - Youth Fountain
SIC Records réédite avec Youth Fountain un des albums majeurs de la vaporwave. Ethernet City reprend ici les fondamentaux amenés par le séminal Floral Shoppe de Macintosh Plus (AKA Vektroid), dont la pochette rend hommage, à savoir utiliser peu ou prou les mêmes techniques de sampling et de sequencing que dans le footwork, en ralentissant la dose à la mode de DJ Screw et en tapant dans des samples vaporeux issus des années 1980 comme ceux de Sade ou Diana Ross.

- Youth Fountain sur Bandcamp


Charlie Rain - Flash Flood ’99
Réédition cassette d’un classique de cette scène qui marie les ambiances vaporeuse de la vaporwave avec l’ambient et le hip-hop instrumental. Malheureusement la version numérique ne comporte que deux tracks, une par face. On pourra retrouver tous les morceaux séparés de cet indispensable album sur le Bandcamp de Charlie Rain.

- Flash Flood ’99 sur Bandcamp


Young ED - Time To Stack (2018 SIC Redux)
Quand KevinTheCreep fait du G Funk, il s’inspire, (ou sample sans détour) précisément ce genre de projet : sorti 1996 chez Inner City2K Records, le label de Cellski, Time To Stack est l’unique album solo de Young Ed, MC de San Francisco. Du bon gros rap de player de la Bay, réédité et pressé en cassette, on ne peut que remercier SIC Records pour cette opération.

- Time To Stack (2018 SIC Redux) sur Bandcamp


SIC Vol. 111
Première compilation mixée du label, une première pierre incontournable à l’édifice de SIC Records qui réuni les principaux piliers du label comme Dom, Stonedogg, KevinTheCreep ou encore DMT Demons, pour un tourbillon de phonk poisseux, psychédélique et expérimental. L’épisode suivant, estampillé 222, est également à écouter à la suite. Un Vol. 333 serait en préparation.

- SIC Vol. 111 sur Bandcamp


MF Khaos - Should be Dead
Un son de cassette poisseux, une ambiance Memphis 90’s poussiéreuse : c’est ce qui a fait connaître SIC Records à ses débuts, mais c’est sorti en octobre 2018, et c’est parfaitement maîtrisé. MF Khaos et sa voix haut perchée raconte ses histoires morbides sur des prods rugueuses des architectes sonores maison KevinTheCreep et HPShawty.

- Should be Deadsur Bandcamp


HPShawty - Pimpins Big Business
Un concentré de Phonk crade et lugubre par une des pierres angulaires du son SIC, avec une incursion house qui sera réutilisée pour le projet House Missions, compilation de House/Phonk pressée en vinyl un peu plus tard.

- Pimpins Big Business sur Bandcamp


KevinTheCreep Karmic Consequences
Dans son inépuisable catalogue personnel, ce Karmic Consequences mérite d’y prêter une oreille attentive : on sent les profondes influences G Funk de KevinTheCreep, qui n’hésite pas à utiliser des boucles de synthés ou des lignes de basses de vieux tubes des 90’s pour créer des morceaux à l’atmosphère 100% SIC, enfumés, poussiéreux et ensoleillé en même temps.

- Karmic Consequences sur Bandcamp


For The Slab Volume 1
Grosse compilation des morceaux sortis sur différents projets du label, on y retrouve les premières inspirations des membres de SIC Records : G Funk, Devil Shyt, Chopped & Screw… L’ensemble est cohérent, lo fi, résolument phonk, idéal pour rouler très lentement dans une voiture aux sièges confortables. Après cette compil, For The Slab est devenu un label affilié à SIC, sous l’égide de DOM, aka DJ Domsta.

- For The Slab Volume 1 sur Bandcamp

Mix & cover : Tibo BRTZ


VENEZ DISCUTER AVEC NOUS SUR
FACEBOOK ET TWITTER :-)