Accéder directement au contenu

Albums/mixtapes

Ramirez Judgment Day

Un brillant branleur

Date de sortie : 3 mars 2016

Jocelyn Anglemort, le 1er juin 2016

A l’approche du conseil de classe, rapide retour sur l’année scolaire de Ramirez, élève brillant et dissipé.

Chaque fin d’année scolaire, il y a toujours ce mec qui énerve tout le monde, dans chaque classe et depuis toujours. Il a les cheveux gras et sent l’herbe. Il n’est ni vraiment réveillé ni totalement endormi. Son investissement est proportionnel à sa ponctualité. Néant. Pourtant, à la fin de l’année, il ramasse tous ses camarades dans les épreuves finales. Un brillant branleur. Et évidemment tout le monde le hait.

RAMIREZ fait partie de cette espèce.

Adepte de l’art de débouler quand on ne l’attend pas, le californien était déjà venu mettre le souk dans mon top 2015 avec Meet me where the river turns grey, un superbe 10 titres, inventif et inédit.

Rebelote en ce début année avec « G.R.E.Y.G.O.D.S.I.I. », projet tutoré réalisé en compagnie de ses comparses du label G*59 Records, les $uicideboy$, avec qui il partage une certaine obsession pour le « Devil Shyt » comme sur le délicieux SARCOPHAGUS III où RAMIREZ livre à toute vapeur un couplet de très bonne qualité.

Autre caractéristique propre aux jeunes du G*59, la régularité des sorties, précises comme l’arrivée du bulletin de notes dans la boîte aux lettres. Ainsi, RAMIREZ a rendu deux projets en avril et mai entièrement produits par Kendrick : Judgment Day et Judgment Day Apocalypse.

Deux 6 titres ne dépassant pas les 20 minutes chacun où RAMIREZ bûche les chansons comme on se débarrasse de ses devoirs le soir, pressé et précis, mais avec une aisance que bien des gens peuvent lui envier. Son flow perpétue l’héritage de Memphis et de Lord Infamous en apportant un style plus direct et décharné. A l’image des covers, les thèmes abordés sont menaçants mais jamais dénués d’un second degré proche de celui des vieux films de Peter jackson : The Knife has been stuck deeper in my back ou Dont test me (pussy boi).

De son côté Kendrick façonne les beats en tapant allègrement dans sa collection de BO de VHS et en saupoudrant le tout de samples vocaux de divers rappeurs du Tennessee. Les ainés et les traditions sont ici respectés, à l’image de ces surveillants plus âgés avec qui on partage les joints à la récré.

À l’approche des grandes vacances, il est souhaitable que Ramirez continue à sécher les cours pour emballer les filles et glander devant des films de Romero. En bon sale gosse, il réussit pour l’instant haut-la-main les épreuves en se foutant royalement des admissions post bac. Lui son problème c’est que la fin du monde tombe tous les lundis matins.

- Télécharger Judgment Day


VENEZ DISCUTER AVEC NOUS SUR
FACEBOOK ET TWITTER :-)