Accéder directement au contenu

Focus

Chxpo, So Icy

Entre tueur au sang froid et clown psychédélique

D.Kleinfeld, le 14 octobre 2016

Le chainon manquant entre la dureté de la drill music et les élucubrations du Soundcloud rap.

Actif depuis quelques années, Chxpo a defrayé la chronique il y a quelques mois après la sortie d’un diss à l’encontre de feu-A$AP Yams et tout l’A$AP Mob. Épaulé par le sombre SpaceGhostPurrp, il invite dans ce freestyle à cuisiner A$ap Yams et à molester de près ou de loin tout ce qui peut s’apparenter à un membre d’ A$ap Mob. Alors que beaucoup auraient pu croire que ce serait le seul (et triste) quart d’heure de gloire de Chxpo, il a depuis été très productif et réussi à faire mentir ses détracteurs en proposant un contenu dénué de toute attaque personnelle à l’encontre de telle ou telle personnalité de la cour de récréation du rap.

Insolence et nonchalance font partie intégrante de la musique de Chxpo et de sa personnalité. Ultra productif, la spontanéité et l’abondance semblent primer dans sa façon d’envisager un projet.

En moins de 2 mois, Chxpo "So Icy" vient de livrer 7 mixtapes : Born Bloody, Pirate King, 215+1 avec le très bon F1LTHY aux manettes, Chxpo Boomin, Bloody Laflexico pt. 2 , 900 Thouxan avec KirbLagoop et DJ Smokey, Finessin Habits The EP et So Icy With No Jewlery avec le talentueux Rushy Bandz.

A l’instar de cette nouvelle génération de rappeurs nés sur Internet, ses influences sont multiples et parfois inattendues : une partie de sa musique, sombre violente et nihiliste, est l’héritage direct de la drill music de Chicago (non sans faire penser à feu Blood Money, grand cousin de Chief Keef et sauvage devant l’éternel). On croirait d’ailleurs par moment entendre Fredo ou Gleeshie.

L’autre partie de son univers est clairement façonnée par le "Internet rap" de Soundcloud et les différentes émulations du Raider Klan qui constituent la scène depuis quelques années (notamment Goth Money). Les productions de DJ Smokey, Oogie Mane, F1lthy ou Forza confirment ces influences, comme sa mixtape collaborative avec ce diablotin sous XanaX de KirbLaGoop.

Celui qu’on pourrait penser originaire de Miami, de part son affiliation à SpaceGhostPurrp, légende phonk en perdition, est en fait originaire de Cleveland. Contrairement à beaucoup d’artistes qui explosent sur la toile, Chxpo semble connaitre autant les rues de sa ville que les méandres de la culture populaire moderne. Avec une imagerie aussi froide que cartoonesque et un phrasé parfois désarticulé à l’accent volontairement exagéré, il transpire la hoodlife.

Chxpo parle de Uzis, de gallons de liquide codéiné et de délires psychédéliques avec une décomplexion telle que, quand il déblatère sur le beat, on a presque l’impression qu’il est en train de raconter un de ses délire sous narcotique à l’un de ses goons.

Bien sûr, avec une telle productivité tout n’est pas bon a prendre ; cependant le format limité de ces mixtapes (9 titres) leur permettent de rester digestes, et chacun de ces projets compte quelques pépites au milieu de titres plus génériques.

Quand on l’écoute, il semble évident que Chxpo ait été biberonné aux cartoons, mangas et autres univers fantastiques : les références pleuvent et on peut par exemple l’entendre faire référence à Ice-T dans un morceau intitulé Capitaine Crochet. Ou comment faire cohabiter culture populaire (Disney en occurrence) et imaginarium rap. Chxpo oscille entre la narration froide d’une réalité parfois effrayante et des délires codéinés dans les vallées d’on ne sait quel monde imaginaire.

Tantôt tueur au sang froid, tantôt clown psychédélique, Chxpo a réussi à mettre en place un univers et un personnage à la fois effrayant et attachant. L’écouter donne l’impression de se faire raconter une super blague par le mec qui s’apprête à te braquer. Un peu à la manière de Gucci Mane période pré-incarcération, Chxpo est le méchant attachant, celui dont la violence et la sauvagerie n’altèrent ni le talent ni l’humour, le bad guy qu’on ne peut, au fond, qu’adorer.

Véritable personnage underground, haï du grand public du fait de son incartade à l’encontre du regretté Yamborghini, Chxpo semble pourtant se construire une fan base solide, et beaucoup de ses titres atteignent plusieurs milliers de lectures.

Même si la qualité de mixage laisse souvent à désirer et que le manque de régularité de Chxpo au micro peut être parfois un peu pesant, on ne lui souhaite qu’une chose pour la suite : qu’il continue a faire parler son insouciance en gardant ce rythme créatif extrêmement soutenu tout en continuant à collaborer avec d’autres noms du "soundcloud rap". Ses projets en collaboration avec des producteurs (F1lthy, DJ Smokey et GamerBoomin) ou d’autres rappeurs (Rushy Bandz, KirbLaGoop) sont en effet clairement les plus aboutis.

Aux dernières nouvelles, Chxpo freestylait sous MDMA dans les rues de Cleveland, sortait un clip pour son morceau Styling For Respect et était annoncé par SpaceGhostPurrp comme le prochain artiste de son entourage à exploser. Il n’y a plus qu’à espérer que celui qui se faisait appeler Leyonardo ne donne pas le mauvais oeil à son poulain démoniaque.


VENEZ DISCUTER AVEC NOUS SUR
FACEBOOK ET TWITTER :-)